Yannick Hoffert : principal acteur du théâtre universitaire lorrain

Université et théâtre sont réunis à Nancy. Yannick Hoffert, responsable de diplôme et fervent défenseur de cet art,  met tout en œuvre pour faire découvrir sa passion aux étudiants, à l’échelle universitaire.

À vos tirades, répliques, monologues et apartés ! L'Université de Lorraine (UL) offre une multitude de parcours liés au théâtre. Yannick Hoffert, maître de conférences, dirige depuis quelques années, le diplôme universitaire de théâtre mention « Écritures théâtrales européennes » (DUETE).

Celui-ci est proposé comme diplôme complémentaire, parallèle, ouvert à toutes les licences du campus dans le but d'apporter une ouverture aux étudiants. Débutants, amateurs ou plus expérimentés, « Pas de prérequis ! », tous sont conviés à venir participer aux enseignements mis en place par l'université, qui dispose d'une salle de répétition « honorablement équipée » (J10). Mais également d'un amphithéâtre (Deléage – A027) pour les représentations ainsi qu'une salle conventionnée par le Ministère de la Culture : l'Espace Bernard Marie Koltés.

Télécharger le programme de l'Espace Bernard Marie Koltès – Théâtre du Saulcy

Pourtant, tout n'a pas toujours été facile et il a fallu lutter. Le maintien de ces parcours (ou des ateliers proposés) a parfois été remis en cause par la hiérarchie. Y. Hoffert et son équipe pédagogique ont été témoins de longues négociations afin de garder notamment des ateliers en première année. « Entre un cours magistral à 300 et un atelier à 25, il n'y a pas la même qualité de relation. » souligne-t-il.

Aujourd'hui, les effectifs restent globalement stables, même s'ils diminuent légèrement à partir de la deuxième année de licence, à cause de choix d'options beaucoup plus restreints : « Cette année, on a entre 100 et 125 étudiants : 5 groupes de 25 » précise le responsable.

« Un aspect unique dans le théâtre »

Lors de ses enseignements, Y. Hoffert propose régulièrement aux étudiants de s'inscrire aux parcours théâtraux. S'il insiste, c'est qu'il y voit une nécessité : « La culture dominante est celle de l'écran mais il y a un aspect unique dans le théâtre : c'est la présence réelle. Je pense que c'est très important dans une société comme la nôtre de se souvenir de l'intérêt de la présence réelle. Aujourd'hui on dématérialise tout, on perd quelque chose de très important sur le plan humain, sur le plan relationnel. Et le théâtre nous permet de redécouvrir cela. » Paradoxe, c'est grâce à la télévision et l'émission Au théâtre ce soir, qu'il a lui-même éveillé sa passion. Plus tard, en études supérieures, il participe aux activités théâtrales à Metz puis à Nancy. En suivra une thèse sur les textes théâtraux.

Le point fort du DUETE et des autres formations théâtrales professionnalisantes réside dans l'interaction entre l'UL et le Théâtre Universitaire de Nancy (TUN). Le TUN est une association indépendante, mais qui est en lien (direct) avec les enseignements de l'université. Denis Milos, son directeur artistique, également enseignant à l'UL, et Y. Hoffert, sautent sur les opportunités et travaillent régulièrement ensemble : « On monte une pièce de Sophocle avec le TUN en lien avec un enseignement de L3 ».

Yannick Hoffert est membre du jury du Concours national de Théâtre

 

Bien que l'Université de Lorraine ne soit pas une école d'acteurs, certains ont réussi dans le métier. Guillaume Cayet en est un brillant exemple : jeune auteur talentueux, il est actuellement publié aux Éditions Théâtrales. D'autres encore sont aujourd'hui dans des compagnies professionnelles.
À quand le prochain coup de théâtre Hoffert par l'Université ?

Marius SCHNEIDER & Pierre CAPELLO

Author: Marius.S

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *