Le Prix Bayeux-Calvados, un hommage à la liberté et à la démocratie

Le week-end du 9 au 11 octobre, la licence pro journalisme et médias locaux était à Bayeux. En direct sur Twitter, vous avez pu suivre le Prix Bayeux Calvados des Correspondants de Guerre. Retour sur cet événement destiné "à rendre hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d’accéder à une information libre" rappelle Patrick Gomont, maire de Bayeux.

Depuis vingt-deux ans, le Prix Bayeux-Calvados des Correspondants de Guerre récompense les journalistes "de terrain", les reporters de guerre. Ils risquent leur vie, souvent. Dans des conditions parfois extrêmement dangereuses, ils donnent accès à l'information. Pendant une semaine, cet événement est l'occasion de faire découvrir au grand public, un métier souvent controversé. Les expositions et les soirées permettent de mieux comprendre ce monde parfois compliqué et pas toujours compréhensible.

 

 

17h30, samedi 10 octobre, les portes du grand chapiteau blanc situé place Gauquellin-Despaillières ouvrent. Ce soir-là, la cérémonie de remise de prix accueille près de 1 500 spectateurs. Placés par les membres de l'organisation, les gens affluent. Cette soirée est présenté par Lucas Menget, grand reporter et rédacteur en chef d'iTélé. "Puissions nous garder au fond de nous la présence de leur absence" commence le présentateur. Un hommage poignant est rendu aux victimes de l’attentat perpétré le 7 janvier dernier dans les locaux de Charlie Hebdo. Rythmée par une émotion forte, la soirée se poursuit et les récompenses s'enchaînent. Trophée du webjournalisme, prix radio, presse écrite, photographie, TV grand format ... Douze trophées sont décernés aux journalistes.

Les noms de Charb, Wolinski, Cabu, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Mustapha Ourrad et Elsa Cayat ont été ajoutés sur une stèle commémorative dédiée aux journalistes décédés sur le terrain en 2014 et 2015. Selon “Reporters sans frontières”, 71 journalistes ont perdu la vie. Aujourd’hui, près de 1 900 noms sont gravés dans la pierre et le nombre continue d’augmenter.

Sur la stèle 2014-2015 du mémorial des reporters figurent les noms des journalistes morts dans l'exercice de leur fonction.

Sur la stèle 2014-2015 du mémorial des reporters figurent les noms des journalistes morts dans l'exercice de leur fonction.

 

Fleuriane Tuboeuf

Author: FLEURIANE.T

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *