La radio augmentée est-elle l'avenir ?

La radio, comme les autres médias, a vu la révolution numérique débarquer dans les rédactions. Les caméras ont fait leur apparition dans les studios et essayent maintenant de s’adapter à la demande des nouveaux modes de consommation.

Si la radio reste encore massivement écoutée sur les supports traditionnels comme le transistor ou l’autoradio, les pratiques évoluent. La proportion des moins de vingt ans écoutant la radio sur les nouveaux supports, smartphones en tête, s’élèvent à presque 30 % (chiffre médiamétrie 2014). Ce chiffre ne devrait aller qu’en augmentant. Pour s’adapter aux modes de consommation, les grandes stations nationales ont décidé d'intégrer de la vidéo à leur média audio. C'est ce que l'on appelle la radio augmentée. Europe 1 a été pionnière en 2012, suivie par RTL en 2013 et enfin France Info en mars 2015. Mais qu’est ce que c'est réellement ? Cyril Destracque, rédacteur en chef adjoint à FranceInfo.fr l’explique simplement : « c’est la radio filmée en direct. La vidéo est enrichie d’un bandeau avec des tweets qui synthétisent l’actualité ». Elle est perçue par les rédactions comme un complément de l’information diffusée pour la rendre plus riche et plus intéressante. Cyril Destracque explique que FranceInfo.fr souhaite aller encore plus loin : « On veut considérablement développer la radio augmentée. On voudrait pouvoir créer des liens sur lesquels les internautes pourrait cliquer et aller directement à la source. C’est un axe où l’on doit progresser pour capter les 15-35 ans". 

Radio augmentée Europe 1

Capture d’écran de la vidéo augmentée lors de la matinale « Europe Matin » de Thomas Sotto sur le site d’Europe 1. ©europe1.fr

Pour le rédacteur en chef adjoint à FranceInfo.fr, "la radio augmentée, c'est peut-être l'avenir". Le postulat de départ n'est donc pas que c'est une solution pour s'adapter à la révolution numérique. Pourtant, les grandes radios n'ont d'autres choix que de s'aligner sur l'offre proposée par ces concurrents. A défaut de mieux peut-être. Toutes n'en sont même pas au même niveau de radio augmentée. Sur son site, RTL n’intègre pas directement les tweets et autres infographies directement dans l’image contrairement à Europe1 et France Info. Quelles conséquences ? Au moment du passage sur l'application pour smartphones, il est impossible de voir les tweets. La radio augmentée de RTL est seulement de la radio filmée sans réel intérêt puisqu'il n'y a pas de valeur ajoutée. Europe 1 et France Info restent cohérents sur les deux supports. Cependant seule la chaine publique d'info en continu parvient à avoir une véritable régularité avec vingt-quatre de diffusion contre quatorze pour la station de Lagardère. Les radios ont encore du travail devant elles si elles veulent pouvoir capter un public plus jeune et plus mobile. Seules trois stations nationales s'y sont mises. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation de l’information.

 

Margaux TERTRE

Author: MARGAUX.T

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *