Non, tous les jeunes n’ont pas voté FN !

C'est indéniable, le FN a réalisé un score historique. À la lumière d’une étude réalisée juste avant le premier tour des élections régionales, l’institut de sondage Ipsos-Sopra Steria avait vu juste. À quelques chiffres près derrière la virgule. Une étude assez fiable qui prévoyait un score de 27,2 % pour le Front national et qui, après décompte est de 27.73 %.

Parmi ces électeurs : une part importante de jeunes. Ils ont entre 18 et 24 ans et sont près de 35 % d’entre eux à avoir voté pour le Front national ce dimanche. C’est un fait, mais ce n’est aussi qu’un chiffre. Un chiffre qui provoque les réactions et soulève les avis. La génération Y, celle qui prône la liberté d’expression, la création, l’innovation, l’invention, la solidarité à travers les réseaux sociaux, serait finalement, dans les actes, en contradiction avec ce qu’elle pense ? Stop aux généralités, ne mettons pas tout le monde dans le même sac.

Enfin, ne le négligeons pas : ils sont aussi 66 % à s’être abstenus. Oui, l'abstention aussi élevée parmi cette génération permet de nuancer les chiffres. Bien heureusement. En sachant que les 18 - 24 ans représentent 15 % du corps électoral, on compte à peu près 6,8 millions d'inscrits soit 4,5 millions de jeunes abstentionnistes. Alors, si on calcule bien, sur les 2,3 millions de jeunes restant, 805 000 personnes ont plébiscité le Front National. On est bien loin du « un jeune sur trois ». Les 35 % ne représentent qu’une minorité face au 66 % d’absents. Et après tout, l’abstention n’est-elle pas aussi une forme d’expression ?

Author: FLEURIANE.T

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *