Marine me peine !

Mis à part en 2007, depuis 1981 aucun parti n’a gagné deux fois de suite les législatives. Choix politique ? Non, vote sanction ! Au-delà de l’abstentionnisme en hausse constante, le réel problème est qu’on ne vote plus « pour » un candidat mais  « contre » un autre. A quand de vraies personnalités avec de vraies idées ? Juste un programme cohérent, juste un ! Lorsqu’une majorité a le pouvoir, l’autre base son programme « contre » celle-ci, sans aller plus loin, sans proposer la moindre rationalité. Frapper l’adversaire pour le frapper. Droite ou gauche à l'exécutif, le même schéma se reproduit, sans cesse. Le chien qui se mord la queue…
Les récents résultats du premier tour des élections régionales le démontrent. Outre la responsabilité médiatique dans la montée en puissance du Front National, il y a surtout une responsabilité politique. Pour certains ce n'est pas le programme du FN qui a convaincu, mais plutôt la déception. Étonnant n’est-ce pas ?
Une contestation pour dire non aux autres, à ceux qui n’ont pas fait, ou du moins mal fait le boulot. En découlent des seconds tours sans saveurs. Beaucoup de scrutins pour lutter contre la poussée de l’extrême-droite. Fusions de listes LR-PS, votes pour l’adversaire dans l’espoir que ce soit « moins pire », il vaut mieux une grippe qu’un cancer. Désormais, dans la sphère politique, les ennemis de mes amis sont mes amis…
Qu’il semble bien loin le temps des « Je suis Charlie » et de l’unité nationale « black blanc beurre ». Ne pas oublier qu’entre extrémisme religieux et extrémisme politique, il n’y a qu’un seul mot qui change…

 

Pierre CAPELLO

Author: PIERRE.C

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *