Bono, ferme-la

Tu ne penses pas que Paris a déjà assez souffert ? Le chanteur emblématique de U2 , décidemment très marqué par les attaques terroristes survenues dans notre capitale et revient avec une nouvelle chanson « Streets Of Surrender » écrite à propos des attentats. A première vue, on pourrait croire à un geste d’empathie, une manière artistique de montrer que le groupe, qui devait d’ailleurs jouer à Paris le 14 Novembre, pense à Paris, à la France et aux français. Tous ces bons sentiments, c’est merveilleux. Sauf que cette chanson, avec ses paroles sur Paris, ville de toutes les libertés, faite d’amour et de noblesse avait été écrite au départ pour le chanteur Zucchero. Ah oui, et avant les attentats. J’imagine que d’une manière, ça tombe bien, non ? Au niveau des droits d’auteurs, ça passe mieux si Bono chante Paris qu’un vieux crooneur italien en perte de reconnaissance.
Et puis Paul, ce n’est pas la première que nous fait ça. T’en as pas marre de te faire du fric sur des tragédies, le malheur et la souffrance des autres. Conflits religieux, Martin Luther King ou encore les massacres (« Sunday Bloody Sunday » de John Lenn… Bono, pardon), il n’y a pas une tragédie, une injustice, un évènement marquant mondial sans que le chanteur évoque le besoin d’en pondre une chanson. A force, les focalisations sur les grandes causes, aussi importantes soient-elles, ça emmerde. A part ça, autant te dire qu’on a hâte de l’entendre. Merci Bono, on sait maintenant qu’avec toi, tous les chemins mènent à Rome… et à Paris !
Chapeau l’artiste.

Author: ROBIN.E

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *